Avoir une barbe ça requiert de l’entretien et une coupe particulière. Que ce soit une barbe longue, de Viking, de 3 jours ou bien encore un bouc, la technique sera différente. On ne le répétera jamais assez, mais le poil demande du soin. Comment bien tailler sa barbe au quotidien, c’est ce que nous allons explorer.

Préparer le terrain avant la coupe

Avant de poser une lame, quelle qu’elle soit, sur votre peau, préparez-là ! Nettoyez votre visage, votre épiderme, votre barbe, avant toute chose.

Séchez-la. Cela vous évitera des irritations et apprêtera le poil pour son brushing. Une peau délestée de ses cellules mortes est bien sûr plus lisse.

La lame effilée d’un rasoir, coupe-chou ou tondeuse, glissera sur un poil plus souple. Il est donc impératif de préparer le terrain avant la coupe.

Quelle technique pour quel style ?

Si un barbier dont c’est le métier vous fait cela sans sourciller, tailler sa barbe seul, c’est tout de suite moins évident. On cisèlera une barbe longue avec une approche très différente d’un bouc cela va sans dire. Mais alors quelle technique pour quel style ? Cela va dépendre de votre barbe, de votre ambition, de l’allure visée. Voyons quelques modèles classiques.

Barbe courte et moyenne

Après le nettoyage, il faut idéalement rendre la barbe courte et moyenne homogène, cohérente. On la brossera pour vérifier qu’il n’y ait pas de poils hirsutes ou qui se la joue solo. Auquel cas on coupe aux ciseaux. Puis on taille tout au même sabot allant de 1,5 à 3 mm. Ensuite vous délimiterez votre barbe en faisant des contours nets et sans bavures avec un coupe-chou, un rasoir ou bien une lame de précision.peigne démêloir

Barbe longue

Pour la barbe longue, il faudra évidemment bien la préparer, la brosser afin de discipliner tous ces poils. Privilégiez un peigne en corne ou bois pour éviter l’électricité statique. Les ciseaux seront là pour désépaissir votre barbe et sculpter votre moustache. La tondeuse vous fera une belle toison à la hauteur souhaitée. N’oubliez pas l’huile de rasage avant de poser une lame ! Votre peau vous dira merci.

Bouc

Le bouc demandera plus de coupe et de précision. Avec la tondeuse, taillez à la hauteur voulue et sculptez au petit ciseau la moustache. Pas de poil qui tombe sur la lèvre !
Rasez de près le reste du visage et travaillez bien le contour du bouc. Propre, net et sans bavures.

Huile et baume à barbe

Parce que cette barbe, qu’elle soit longue, courte, de hipster, de viking ou bien une belle VanDyke à la moustache recourbée défiant la gravité, mérite toute votre attention : vous la protégerez, l’hydraterez. Une huile à barbe et/ou un baume à barbe seront pour elle la panacée. Vous éviterez irritations, rougeurs et démangeaisons tandis qu’elle sera propre, brillante et soyeuse. Choisissez de préférence pour des produits régionaux et biologiques, pour un impact économique local et écologique global. La Terre et votre barbe vous diront merci.

Written by Seguineau Nicolas
Rédacteur couteau-suisse, je suis formé à la rédaction web et au référencement naturel pour permettre aux sites de mieux se placer sur Google. Tout cela de la façon la plus propre et la plus naturelle possible. Je n'ai pas de spécialisation dans les thèmes de rédaction, je suis surtout très très curieux de tout.